L'AUTEUR




Né à ANTIBES, dans les Alpes-Maritimes, cet enseignant d'Éducation Physique, récompensé par les palmes académiques, a fait ses études supérieures à TOULOUSE puis a longtemps enseigné dans le centre de la France.
Revenu dans sa région natale, il a pu retrouver dans ses loisirs, ses premières passions de la mer, la montagne... et l'écriture.

Dans son premier roman, " La nuit de l'alcyon ", il partage sa passion des fonds marins retrouvés avec le lecteur sur le théme de l'introspection.
Avec un alcyon comme mythe ou leurre d'accompagnement dans ce retour initiatique à la recherche des traumatismes de l'enfance, il nous emporte, en plongée à la recherche de l'enfoui, du caché. Nous montrant qu'il est dangereux de vouloir tout remonter, même par paliers, à la surface du quotidien. (Cliquez ici pour revenir au roman et lire les commentaires de lecteurs)

Dans le roman suivant, un thriller fantastique intitulé " Être Dieu n'est pas si facile", il allie rigueur historique et imagination débridée pour nous entraîner dans une course-poursuite entre les temps passés, présents et avenirs, vers une révision toute personnelle de la douloureuse periode de la croisade des albigeois.
" Le temps est l'image mobile de l'éternité immobile". C'est aussi un grand maître... qui tue ses élèves ! (Cliquez ici pour revenir au roman et lire les commentaires de lecteurs)

Son troisième opus, ," Le Chien muet ", paru aux "Éditions AMJELE", est un roman noir qui explore la peinture des frères Bréa sous un angle inédit. L'enquête originale d'Adrien, un handicapé de la parole mêlé, bien malgré lui, à un assassinat... est aussi l'occasion de nous faire découvrir ce qu'est le MILOGUE. (Cliquez ici pour revenir au roman et lire les commentaires de lecteurs)

Son quatrième roman, ," Éclats de bulles ", paru aux "Éditions AMJELE". Entre la Verrerie de Biot, les Marinas de Villeneuve-Loubet et l'arrière-pays nicois,... un accident, des bulles qui libèrent les mots de sa femme décédée inclus dans le verre et une seule obsession pour le personnage central : appliquer cette sentence de Henry Becque : Avec le temps, la vengeance reste encore la forme la plus sûre de la justice. (Cliquez ici pour revenir au roman et lire les commentaires de lecteurs)

Une reprise, ," L'oiseau de corail ", paru aux "Éditions OVADIA" est une réécriture améliorée de la nuit de l'Alcyon qui, suite au redressement judiciaire de son éditeur, risquait de tomber aux oubliettes alors qu'à mon avis, ce premier reste quand même le plus abouti... C'est sur ce roman qu'on été signés des droits d'adaptation audiovisuelle pour un long métrage.

Le dernier thriller, ," Le Carnaval des transis ", la suite des aventures d'Adrien le bègue (pouvant se lire indépendamment du Chien Muet) qui, poursuivi par la police, va tenter de pactiser avec les morts... des fresques des danses macabres du XVème siècle à travers l'Europe. (Cliquez ici pour revenir au roman et lire les commentaires de lecteurs et en particulier le blog d'un autre auteur)

Parution originale : un ouvrage collectif... et caritatif ! Venite, NISSA est. : QUE DES BONNES... NOUVELLES !

Pour lire les 2 premières pages de chaque récit, cliquez sur

Venite, Nissa est


Interview à propos de "Venite, Nissa est." au salon de MOUANS-SARTOUX 2013


Possibilité de télécharger la vidéo en HD